Les publications

La collection de partitions ‘Les maîtres du Parnasse français’ aux éditions du Centre de musique baroque de Versailles, témoigne du travail de recréation de l’ensemble Le Parnasse français qui, depuis ses débuts, s’attache à présenter en concert des œuvres rares ou inédites du patrimoine musical français. Les partitions proposées ont fait l’objet d’une édition et, le cas échéant, d’une recomposition des parties manquantes par Louis Castelain en vue de leur exécution.

 


Nicolas CLÉRAMBAULT, Histoire de la femme adultère (C.191)

 

La Femme adultère est l'unique oratorio connu de Nicolas Clérambault, organiste et  compositeur, célèbre pour ses pièces d'orgue et ses cantates. Son Histoire de la Femme adultère reprend les canons de l'oratorio romain du XVIIe siècle, modelé notamment par Carissimi.

Clérambault réussit la fusion des goûts français et italien, en mêlant le style déclamatoire à la française avec des éléments structurels ultramontains tels que les carrures régulières, les répétitions, l’usage moderne de la tonalité, l'aria da capo et les fugues chorales strictes.

L'œuvre est écrite pour 2 violons, basse continue, 5 voix solistes (dessus, haute-contre, taille, basse-taille et basse) et choeur à 4 à la française (dessus, haute-contre, taille et basse).

 

Commander 

 

 

 

Marc-Antoine CHARPENTIER, Transfige dulcissime Jesu (H. 251)

 

Le motet Transfige dulcissime Jesu de Marc-Antoine Charpentier est une des rares mises en musique de la prière de Saint-Bonaventure, théologien franciscain du XIIIe siècle. L'oeuvre d'une durée d'environ 10 minutes, enchaîne les sections à 5 voix en tutti et les passages plus intimes à 1, 2 ou 3 voix. Charpentier transcrit magistralement dans sa musique l'expressivité et la sensualité du texte, par un contrepoint dense et varié.
L'oeuvre est écrite pour 5 voix (2 dessus, haute-contre, taille, basse) et basse continue. On pourra l'interpréter avec 5 chanteurs solistes, ou avec un ensemble vocal en confiant les sections à 1, 2 ou 3 voix à des solistes.

 

Centre de musique baroque de Versailles, série Les Maîtres du Parnasse français, édition de Louis Castelain.

 

Commander 

 

 

 

Marc-Antoine CHARPENTIER, Ave verum pour un reposoir (H. 329 & 523)

 


L'Ave verum H.329 & H.523 de Marc-Antoine Charpentier, composé pour accompagner la procession de la Fête-Dieu de 1683, est l'un des très rares exemples au XVIIe siècle de petits motets (Motets pour voix solistes) ayant un effectif orchestral fourni, avec notamment des parties d'alto comme dans les grands motets. 
La densité harmonique et contrapuntique qui en résulte engendre une forme originale à mi-chemin entre le petit motet sans orchestre et le grand motet pour choeur et orchestre. 
Ce motet est écrit pour 3 voix solistes : 2 dessus (soprano) et basse. L'orchestre comprend 2 flûtes allemandes (traversières), 1 basse de flûte à bec, des violons divisés, haute-contre et taille de violon (altos) et une partie de basse continue (basse de violon, orgue et clavecin).

 

Centre de musique baroque de Versailles, série Les Maîtres du Parnasse français, édition de Louis Castelain.

 

Commander

 

 

 

 

 

Marc-Antoine CHARPENTIER, Ouverture et Offertoire pour le sacre d'un évêque (H. 536 & 432)

 


L'ouverture H536 et l'offertoire H432 ont été composés pour accompagner l'office du sacre d'un évêque, sans doute à l'église Saint-Louis des Jésuites à Paris. L'ouverture qui accompagne l'arrivée de l'évêque à l'église est une véritable ouverture orchestrale d'opéra. L'offertoire est un grand motet pour orchestre à 4 - dessus instrumentaux (violons, flûtes, hautbois), haute-contre et taille de violon (altos) et basse continue (basse de violon, orgue) - , choeur à 4, et 3 solistes - haute-contre (ténor 1), taille (ténor 2), basse.

 

Centre de musique baroque de Versailles, série Les Maîtres du Parnasse français, édition de Louis Castelain.

 

Commander

 

 

 

 

Nicolas CLEREMBAULT, Regina coeli (C. 140)

 

Nicolas Clérambault est né en 1676. Fils de l’un des Vingt-Quatre Violons du Roi, il fut organiste de trois grandes institutions : la Maison royale de Saint-Cyr, l’église Saint-Sulpice et le couvent des Jacobins de la rue Saint-Jacques à Paris. Son œuvre se partage principalement entre une production profane de cantates qui furent considérées comme les meilleures de son époque et de nombreux motets. Il décéda en 1749.

Comme la plupart des Regina cœli, cette œuvre est assez courte (120 mesures). Hormis un court duo pour voix de haute-contre et de basse, ce grand motet fait la part belle au chœur écrit à 4 voix (dessus, haute-contre, taille, basse), en enchaînant 3 sections contrastées : un mouvement léger en dialogue, une partie lente à la riche harmonie expressive et un alleluia rapide et fortement contrapuntique. Ce Regina cœli de Nicolas Clérambault constituera un complément de programme idéal pour mettre en valeur un chœur, dans une œuvre française sacrée du tout début du 18e siècle.


Centre de musique baroque de Versailles, série Les Maîtres du Parnasse français, édition de Louis Castelain.  

Commander

 

 

 

 

Jean-Baptiste LULLY, Te Deum

 

Le Te Deum de Lully fut l'une des oeuvres de musique religieuse française les plus appréciées de son temps, et en tout premier lieu par le roi Louis XIV lui-même. Lully composa son oeuvre, en 1677, pour le baptême de son propre fils, auquel le roi assista en tant que parrain de l'enfant. Chef-d'oeuvre d'architecture musicale, le Te Deumde Lully, par la suite, accompagna avec éclat de nombreuses réjouissances : mariage princier, victoire militaire, guérison du roi... Il s'agit du premier Te Deum pour grand effectif : un petit choeur, un grand choeur, un orchestre avec trompettes et timbales. Cette partition peut être interprétée par différents effectifs vocaux et orchestraux : Au minimum il faut 5 solistes (2 dessus, haute-contre, taille, basse), un choeur à 5 voix (dessus, haute-contre, taille, basse-taille, basse), un orchestre à cordes avec 2 trompettes, et un orgue positif.


Centre de musique baroque de Versailles, série Les Maîtres du Parnasse français, édition de Louis Castelain. Introduction bilingue (français/anglais)

 

Commander

 

 

 

 

Jean-Baptiste LULLY, Plaude laetare Gallia

 

Centre de musique baroque de Versailles, série Les Maîtres du Parnasse français, édition de Louis Castelain.

 

Commander

 

 

 

 

200 ans de musique à Versailles

 

20 CD + 1 CDR Tous les chefs-d'oeuvre connus et inédits témoignant de la richesse musicale à la cour de Versailles de Louis XIII à Louis XVI. Airs d'opéra, symphonies pour les Soupers du Roi, ballets, grands motets, messes, suite d'orchestre... par les maîtres de ces répertoires. Inclus 50 inédits enregistrés à Versailles en 2007.

 

Disponible sur Amazon.

Louis Castelain © Marco Borggreve

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Parnasse français