Savonarole

« La trompette du Christ »

Savonarole

Surnommé la « trompette du Christ » dans la préface de ses méditations, le moine Savonarole par son charisme et ses talents de prédicateur voulut soulever la population contre le règne et la corruption des puissants. D’abord opposé aux Medici à Florence, au règne desquels il substitua sa propre république, puis sa dictature théocratique, il s’opposa ensuite au pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia, qu’il accusait de corruption.

 

En son temps, l’homme fascinait les milieux intellectuels, et après sa mort sur le bucher en 1498, Savonarole était considéré comme un prophète, un martyre et un saint. On retrouve cette fascination dans les œuvres musicales composées sur des textes ou des mélodies associés à sa vie, mais dans aussi sur ses propres écrits, notamment les méditations sur les psaumes 30 et 50 qu’il écrivit en prison peu avant sa mort (Infelix ego, Tristitia obsedit me).

 

Le plus grand paradoxe est que ce moine, auteur du bucher des vanités sur la grande place de Florence, ce réformateur qui prônait une certaine idée de la simplicité dans les arts, fut à l’origine après sa mort d’œuvres musicales à la fois riche et sophistiquées.

 

Le programme de ce concert présente un choix varié de ces œuvres – laudes spirituelles à 1 ou 3 voix, motets à 4, 5 ou 6 voix -, qui, par l’emploi de références littéraires ou de cantus firmus particuliers, ont toutes été influencées par Savonarole, du célèbre Miserere de Josquin des Prez aux motets de Verdelot, Festa et Richafort.

 

PROGRAMME
OEuvres à 3, 4, 5 et 6 voix de
Lorenzo de Medici (1449-1492)
Josquin des Prés (~1450 – 1521)
Philippe Verdelot (~1480 – ~1552)
Jacob Clemens non papa (~1510 – ~1555)
Jean Lheritier (~1480 – après 1551)
Costanzo Festa (~1485 – 1545)
Jean Richafort (~1480 – ~1547)

EFFECTIF
6 chanteurs, 1 luth, 1 chef

 

Télécharger la fiche complète du programme.
LPF - Savonarole.pdf
Document Adobe Acrobat [324.5 KB]
Scaricare il programma completo (Italiano).
LPF - Savonarola - ITA.pdf
Document Adobe Acrobat [253.0 KB]
Louis Castelain © Marco Borggreve

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Parnasse français